#2 Nos premiers pas en Amérique Latine

Ouf, quelle chaleur !

Après un voyage de 14 heures, nous n’avons qu’une seule envie, c’est celle de découvrir la ville dans laquelle notre périple commence. À peine sortis de l’aéroport, nous nous sentons déjà bien dépaysés. Nous sommes comme des miniatures au milieu de cette gigantesque ville bordée de verdure. Rio est à première vue très calme. Nous avons très vite été abordés par des sans-abris nous réclament de l’argent. Une sensation qui à première vue ne met pas en sécurité. Il n’y a personne d’autre dans les rues de cette ville. C’est alors qu’on demande à des passants si c´est dans son habitude d’être aussi calme. On nous a donc dit que c’était normal… Sans vraiment bien comprendre. La pluie s’est ajoutée à notre première journée. Il était temps de rejoindre Jucelen, notre hôte qui nous attend à l’abri dans un beau lotissement, sécurisé.

Nous avons étés reçus comme des rois. À peine arrivés, on nous propose de nous mettre à table. Un jeune homme était attablé, il semblait être le fils de Jucelen, écoutant notre arrivée comme si de rien était, en dégustant une milanaise, à l’aise, du riz et des haricots. Jucelen nous à très vite mis à l’aise, nous a conseillé des endroits à ne pas manquer. Il nous a bien dit de nous sentir chez lui comme à la maison. Enfin, c’est ce que Dorian m’a traduit. Il a quelques bases de Portugais… Heureusement que nous ne sommes pas partis tous les deux avec mon niveau car nous serions encore dans la rue à trouver l’arrêt de bus qui mène chez lui !

Après avoir papoté un peu, Ruben, ce jeune homme, s’est avéré être également un couchsurfer. Grâce a ce petit bonhomme, nous avons eu droit à une visite de la ville dans les coins touristiques. C’est alors que nous avons découvert les quartiers les plus animés, les plus belles plages, goûter aux fruits qu’offrent les cocotiers et les manguiers,

《-t’as vu comme ils sont meilleurs qu’en France ? , bien plus fruités, sucrés, rien à voir !》

visités des monuments a ne pas manquer comme le Corcovado…Et passés des journées à se promener dans les forets (En priant de ne pas tomber nez-à-nez avec un gros serpent… c’est ma hantise à moi, Léa) heureusement nous avons vus qu’un petit singe se promenant dans les arbres à vitesse éclair.

Nous avons passé trois semaines à transporter nos sacs a dos dans Rio en rencontrant que des personnes et des lieux exceptionnels.

Bon, nous sommes restés chez Jucelen juste le temps que la météo nous accorde un peu de bonheur, nous nous sommes alors enfuit chez Felipe, ce mec un peu bizarre qui nous hébergeait. Il nous a accueilli, une serviette sur les hanches, nous demandant de nous mettre à l’aise. Il nous disait que nous pouvons faire comme lui. Se mettre à poil, sans gêne. Ben ouais, c’est comme ça dans son monde.. Il s’est très vite dénudé et nous a bien fait comprend que nous pouvions en faire de même ici, car le monde n’allait pas nous emmerder… Bon, pas trop notre délire. En attendant, il nous a logé dans une résidence qui pouvait sans problème rivalisé avec un 5 étoiles. Expérience unique. On se passera des détails, mais nous, on s’en souviendra de celle-là.

Un petit détail quand même, cette viande, délicieuse, que nous avons dégusté un soir dans les rues de Rio…  »La picanha » restera dans ma mémoire au même rang que le Corcovado.

Il est maintenant tant de partir vers Iguacu…

IMG-20171123-WA0011.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s